Le bitcoin est la 1ère crypto-monnaie connue à avoir implémenté le principe de la blockchain.

Il faut dissocier Bitcoin et bitcoin, le premier étant le réseau pair-à-pair sur lequel s’effectuent les transactions et le second, l’unité de compte qui est l’objet d’échanges constants sur le réseau Bitcoin.

Bitcoin a été inventée par Satoshi Nakamoto en 2009 et qui s’est lui-même inspiré d’une première tentative avortée de création de crypto-monnaie nommée b-money ( en quelque sorte l’ancêtre du bitcoin ). Le bitcoin a été crée dans le but de fournir un système de paiement décentralisé qui s’affranchit des institutions financières ( banques ) faisant office d’intermédiaires lors de transactions monétaires.

En effet dans un monde où les achats sur internet deviennent de plus en plus fréquents, il fallait selon Satoshi Nakamoto fournir une solution plus rapide, moins coûteuse et plus sécurisée ( le piratage étant une véritable plaie pour les paiements réalisés par carte de crédit ).

Problème de la double dépense ( double spending )

Le bitcoin a pu voir le jour grâce à la résolution du problème de la double dépense.

En effet si un utilisateur A envoie des bitcoin à un utilisateur B, il faut pouvoir s’assurer qu’une fois les bitcoin dépensés, ils ne puissent pas l’être à nouveau par l’utilisateur A ( qui pourrait les envoyer à nouveau à un utilisateur C par exemple ).

C’est alors qu’est apparu la mise en place d’un système de consensus pour valider les blocs contenant les transactions.

Pour se faire Satoshi Nakamoto s’est à nouveau inspiré d’un système de preuve de travail déjà existant nommé « Hashcash » et qui à l’origine permettait de combattre le spam ainsi que les attaques DDOSS ( Dénis de service ).

Un système de preuve de travail ( ou système de consensus ) permet de s’assurer qu’une certaine quantitée de ressources a été sollicité avant qu’une tâche ne soit effectuée.

Dans le cas de Bitcoin il s’agit pour les mineurs du réseau de résoudre un problème mathématique complexe ( à l’aide du processeur de leur ordinateur ) qui une fois résolue conduit à la validation des transactions d’un nouveau bloc et à l’ajout de ce dernier dans le registre de la blockchain.

La résolution du problème de la double dépense permet ainsi de donner un caractère unique à chaque bitcoin qui circule sur le réseau, car on ne peut pas les dupliquer comme de simples fichiers informatiques.

En sachant que la quantité maximale atteignable de bitcoin est de 21 000 000 d’unités.

Fin des intermédiaires ( réseau décentralisé )

Le réseau Bitcoin fonctionne selon le modèle du pair-à-pair, en clair il n’y a pas de noeud central qui centralise les transactions sur le réseau.

Cette absence d’intermédiaire permet :

  • d’assurer des transactions plus rapides et ce partout dans le monde grâce au réseau internet
  • des frais de transaction moins élevés
  • Un réseau décentralisé qui fonctionne en permanence 24h/24 et sans intervention humaine ( on peut dire que pour empêcher au réseau Bitcoin de fonctionner il faudrait carrément débrancher internet )

Minage du bitcoin ( Sécurisation du réseau Bitcoin )

L’activité qui permet de sécuriser le réseau Bitcoin ( et éviter le problème de la double dépense ) se nomme « minage » et consiste pour les dîts mineurs ( noeuds spéciaux du réseau Bitcoin ) à valider toutes les nouvelles transactions de bitcoin effectuées par les utilisateurs.

Cela signifie que toutes transactions effectuées sur le réseau bitcoin doivent être regroupés d’une part dans un bloc puis d’autre part validé par les mineurs.

Ces mineurs doivent résoudre un problème mathématique, qui une fois résolue déclenche la validation du bloc en cours de création. A chaque fois qu’un mineur parvient à résoudre le problème mathématique il est rénuméré en bitcoin.

En clair la création de nouveaux blocs contenant de nouvelles transactions incombe un effort de travail ( proof-of-work ) de la part des mineurs.

Il est donc impossible pour quiconque d’ajouter son propre bloc de transaction sans la validation de ce dernier par les mineurs qui vérifie que le bloc est bien valide.

Si le bloc n’est pas valide il est rejeté et non ajouté au registre de la blockchain du bitcoin.

Pour aller plus loin dans votre compréhension du bitcoin, je vous conseille la lecture du whitepaper ( en anglais ) qui a été écrit par son créateur Satoshi Nakamoto.


Soutenir Gagner des bitcoins


Si vous avez aimé cet article et que vous souhaitez me soutenir dans le développement de ce blog vous pouvez envoyer vos dons aux adresses suivantes :

Bitcoin : 1CzGtKvmKQC5hrFmQAYQ9QUyywn25KzqPv
Ethereum : 0x828efD9819195F01129109aaA561240e32B055C0
BitcoinCash : 1A1EA1QwCJmDFU5u4mGGaGEMDTBAwmKbUL